Le mariage de Martin Gray

Certains croient que le temps n'est plus au mariage.
Qu'il suffit de vivre l'un avec l'autre sous le même toit pour que l'union soit réelle
Et qu'on peut ainsi, quand le temps de l'amour a cessé, se séparer, recommencer.
La vie serait ainsi une suite d'expériences que jamais le mariage ne viendrait sanctionner.
Certains pensent même que le mariage est inutile, alors que des enfants naissent
Et que la mère ou le père peut très bien, seul, si leur union se défait, élever les enfants.
Le mariage ne serait qu'une vieille coutume à abolir
Et dont ne seraient plus victimes que les naïfs.
J'ai dit que je voulais préserver la naïveté et je veux aussi défendre le mariage.
Il faut qu'à un moment donné ton engagement soit total, conclu pour l'éternité.
Il faut que tu croies cela.
Et c'est pourquoi j'aime que le mariage soit un symbole d'une importance capitale.
Car le mariage est un moment de la vie.
Si tu multiplies ces unions sans signification sacrée, elles ne seront jamais que des rencontres sans avenir.

Tu n'auras pas pris le risque, tu n'auras pas parié.
Le mariage est ce risque et ce pari qui t'obligent à aller jusqu'au bout de tes sentiments.
Tu peux alors éprouver quelle est leur valeur.
Et l'autre le découvre aussi.

Le mariage n'est donc pas un simple acte social.
Il est cérémonie sacrée.
Accomplis cet acte avec gravité.
Entre dans le mariage comme si tu commençais une nouvelle vie.
Et c'est une nouvelle naissance pour toi.
Tu vas vivre à deux. Tu vas partager.

Plus de cérémonies et de lectures